CONSTRUCTION

Les murs en terre crue:

   -  pisé: terre tassée en coffrage et renforts en terre/ chaux.

   -  bauge : empilement de boule de terre généralement mélangée à de la fibre végétale.

   -  torchis :  ossature en bois et remplissage en terre, paille (et chaux selon la qualité de la terre).

   -  adobe : brique de terre formée en moule et séchée.

La terre est composée de grains de différentes  tailles(galets, graviers, sable et particules fines) et selon sa teneur en argile et sable, elle  peut servir sans ajout dans la fabrication de murs. la cohésion se faisant par tassement.

Dans le cas ou elle est trop sablonneuse il est possible  de la mélanger à une autre terre plus argileuse ou d'y ajouter de la chaux et dans le cas ou elle est trop argileuse il convient d'y rajouter du sable.

Des tests  simples peuvent en déterminer la composition en la mélangeant à de l'eau et en l'agitant, les grains se déposent lentement par tailles décroissantes.

La terre doit être ni trop humide ni trop sèche, on laisse tomber de son poids au sol une boule de terre et en fonction de la façon dont elle se brise ou colle on en détermine sa teneur en eau.

LE GABION

Centre de formation    insertion    matériauthèque

Ecoconstruction   restauration de patrimoine    développement durable

Chaux ou Ciment, quelle est la meilleure solution pour la construction?

Alsabrico

21 juin 2016

La chaux a de nombreux usages, que ce soit la chaux hydraulique ou chaux aérienne, notamment celui de pouvoir remplacer le ciment dans la construction. Découvrons donc un rapide comparatif des différences entre ces deux matériaux de construction !

Chaux et ciment, des origines communes

Difficile de déterminer l’origine exacte de l’usage de la chaux dans le bâtiment. Cependant, d’après les études historiques, celle-ci a traversé plus de 6000 ans d’histoire et des centaines de civilisations pour perdurer jusqu’à notre époque. Elle a commencé à trouver un regain d’intérêt avec les constructions respectant l’environnement ces dernières décennies.

Issue de gisements de calcaires puis chauffée à plus de 800°C elle est ensuite associée à de l’eau pour produire des mortiers, bétons et autres enduits.

Le ciment, quant à lui, est apparu progressivement au fil des années. Initialement, c’est un mélange de chaux et de pierres réduites en poudre (équivalent des chaux formulées actuelles), puis il a évolué et pris de l’ampleur avec les découvertes de Louis Vicat au 19ème siècle. Aujourd’hui, la chaux n’est plus qu’un composant minoritaire d’un ciment créé artificiellement et contenant de nombreux additifs.

Composition des chaux et ciments

Les chaux se composent, selon les produits et fabricants, de quantités variables (pour les chaux formulées) à 100%  de chaux pure, sans additif pour les chaux naturelles. Les chaux formulées peuvent être associées avec des additifs naturels (type chanvre, bois, …) ou chimiques (minéraux, agents durcissants, …). Le combustible généralement utilisé pour la cuisson est le charbon.

Les ciments, pour leur part, sont généralement composés de moins de 2% de chaux et de nombreux additifs minéraux contenant notamment de l’aluminium, du fer, du silicium et des sulfates. Lors de la cuisson, il est généralement fait usage de pneus ou déchets industriels comme combustibles ajoutant des métaux lourds en quantités non négligeable dans le ciment et l’atmosphère.

Les usages de la chaux et du ciment.

La chaux a de nombreux usages :

  • Elle peut servir de liant pour les matériaux de construction (compatible avec la quasi totalité des matériaux de construction).

  • Pour la réalisation de chapes.

  • Elle peut être utilisée pour réaliser des enduits y compris en finition.

Le ciment s’utilise principalement pour :

  • Le béton armé

  • De liant entre matériaux de construction poreux à base de ciment (parpaing, …)

  • Réalisé des chapes

Nous avons listé les principaux usages mais nous avons possiblement oublié certains usages moins courants, n’hésitez pas à apporter des compléments en commentaire, nous éditerons l’article.

Matériau naturel contre matériau artificiel

La chaux

  • Matériau sain ne dégageant pas de substances toxiques sur le temps

  • Très bonne régulation de l’humidité

 

Le ciment

  • Matériaux contenant des métaux lourds, sulfates et chlorures qui se dégagent tout au long de la vie du produit

  • Faible régulation d’humidité

  • Matériau artificiel issu d’un mélange de résidus d’autres industries.

cameroun_big.jpg
adobe1.jpg
torchis2.jpg

Les toitures en chaume(paille de blé, paille de seigle, paille de sarrasin, roseau, jonc, bruyère ou  genêts) sont biodégradables et isolantes. Un toit de chaume nécessite une pente de 35-40° afin que les eaux de pluie soient bien évacuées.